dimanche 25 octobre 2009

La polémique enfle!

Si ça avait été de notre côté peut-être qu'on aurait joué. C'est une interprétation par rapport au nombre de personnes touchées et pas aux risques. Nous, on avait pris toutes les précautions. Grenoble a joué avec deux joueurs atteints. Ce n'est pas une équipe qui compte pour « fifrelins grelots ». Au rugby le principe est appliqué. La grippe certains l'ont tout le temps, on diabolise la grippe H1 N1… Je ne minimise pas, mais chaque année des gens meurent de la grippe. Là, il y a un danger qui est apparemment important, il y a des risques de propagation mais le médecin du club dit que quand on est sous traitement et qu'il n'y a aucun risque. Je ne dis pas que la décision est disproportionnée mais de notre côté on a du mal à la comprendre. Il y a eu un examen ultra rapide entre hier soir et les résultats qu'ils ont eu à 12h30 aujourd'hui...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire